Le magazine digital de Béatrice Chakra

Facebook Vu sur La Le club de la presse Marseille Le club de la presse Marseille Strategie.fr presse-club.fr ToutMa les69emes Flair

Chez Boris Saint Honoré : Du pré aux Champs

Chez Boris Saint Honoré  : Du pré aux Champs

Déc 9, 2012

Comme tous les audacieux qui se prennent de passion pour une nouvelle terre, après la vigne de son père, Boris Leclercq conquiert l’univers du bœuf. Un nouvel espace d’expression
dans lequel il excelle depuis 2006 à Montpellier. Après l’ouverture d’un bistrot « _Chez Boris_ » rue de l’Aiguillerie, il ouvre une brasserie éponyme sur l’Esplanade, qui prolonge la place centrale de la ville. Des établissements chaleureux donnant l’impression d’y être comme chez soi, naturellement.

Depuis le 26 septembre 2012, Boris a pris ses quartiers Rue duFaubourg Saint Honoré, à Paris. Un rêve. Celui de trouver le lieu d’épanouissement pour exercer son art : le métier de bistrotier. Et le patron a cette façon bien à lui de le proposer en s’aventurant dans l’intégration verticale complète de la chaîne de consommation du bœuf. En effet, Chez Boris Saint Honoré devient à la fois le vaisseau avancé symbole d’une nouvelle aventure et un lieu unique qui propose du boeuf de son propre élevage qu’il découpe dans son propre atelier
et dont il amène les plus beaux morceaux de viande à maturation pour le plus grand plaisir !

Il décide d’investir en 2012 dans un atelier de découpe aux normes européennes avec des process de qualité dignes des plus grands groupes, dans l’objectif d’aller à la découverte de tous les  morceaux.

La marque de fabrique de « Chez Boris », c’est la simplicité. Quand on rentre dans le bistrot de la rue du Faubourg Saint Honoré, on est accueilli par le fumet des viandes mijotées ou simplement saisies à la minute. Ça fleure bon l’hospitalité du Sud et on est vite pris de l’envie d’un petit verre de vin pour se mettre au diapason avec le lieu et s’ouvrir l’appétit.
Le cadre convivial invite à la dégustation des plats, des hors-d’œuvre et des desserts maison. Ici on cuisine avec des préceptes simples : une viande doit être reposée, puis doit être
cuisinée simplement. Avant la fin de ses études, le Lorrain se retrouve négociant en vins et vends deux palettes par mois, en même temps qu’il empoche son
diplôme. Il débarque alors en Languedoc-Roussillon et travaille pendant un temps pour le Domaine de Sainte Rose, que possède son père à Servian dans l’Hérault.
En attendant, la proximité de Montpellier le décide à s’installer dans la capitale Languedocienne où il se lance un temps dans une carrière de marchand de biens, qui n’a pas durée. En 2006, il acquiert un local de sandwicherie qu’il transforme en bistrot et bar à vin et c’est un succès. C’est l’ouverture du premier de la série « Chez Boris », rue de Aiguillerie. D’abord ouvert le midi puis le succès venant, petit à petit, le soir il offre les tapas pour accompagner les apéros chaleureux des villes du Sud.

Depuis septembre 2012, c’est le grand saut. Boris dévoile son dernier établissement dans le même registre, qu’il installe Rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris. La carte est la même qu’à
Montpellier et fait une place d’honneur à la viande de bœuf. Jeune dans le métier et déjà aguerri, Boris a une soif insatiable de découvertes. Dans la cuisine professionnelle qu’il a installée
chez lui, avec les amis et dans l’ambiance des premières années qu’il a su conserver, il assouvit sa soif de cuisiner en faisant partager de nouvelles recettes à ses proches.

 

Restaurant Boris Saint Honoré – 129 Rue du Faubourg Saint Honoré – 75008 Paris – 01 43 59 35 39.

Extrait du Communiqué de Presse Chez Boris Saint Honoré – 06/11/2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *