Le magazine digital de Béatrice Chakra

Facebook Vu sur La Le club de la presse Marseille Le club de la presse Marseille Strategie.fr presse-club.fr ToutMa les69emes Flair

Coup de coeur…MES VILLES D’ART,D’EAU ET DE LUMIERE…

Coup de coeur…MES VILLES D’ART,D’EAU ET DE LUMIERE…

Sep 25, 2012

La ville joue dans l’histoire des hommes un rôle primordial. Ce sont de gros cerveaux collectifs aux neurones câblés, bourrés d’informations. Elles grossissent à vue d’oeil, chacune ayant son identité. En France, c’est évidemment Paris, l’ancienne Lutèce, qui bat la mesure. La capitale, métamorphosée par Haussmann et érigée en ville lumière, accueille chaque année plus de 27 millions de touristes. Ils viennent y admirer ses monuments, ses musées, ses grands boulevards, son esprit d’inventivité et ce parfum de frivolité sans lequel Paris ne serait pas Paris. Sa finesse critique, ses saveurs gastronomiques et ses couleurs fascinent autant qu’elles inspirent. On ne se lasse pas de visiter ses Salons, dans la tradition légendaire de ses Expositions Universelles. Chaque jour y crée son événement, et sa magie ensorcelle.

 

Mais si Paris imprime sa marque, elle n’a pas l’exclusivité de l’attrait qui fait d’une ville un lieu agréable à vivre. La France en compte plusieurs, bien sûr, chacun peut en dresser une liste. Personnellement, après Paris j’inscris dans ma géographie intime Vichy qui fut jadis la station thermale à la mode, où Napoléon III soignait ses reins, aujourd’hui spécialisée dans la remise en forme et qui garde le charme d’une ville-jardin.

 

En descendant vers la Méditerranée et avant de plonger dans Marseille, capitale de la Culture en 2013, un arrêt à Aix s’impose : l’ancienne capitale de la Provence regorge d’oeuvres d’art. L’harmonie de ses vieux hôtels et de ses églises, l’ordonnance de ses avenues, et l’enchantement de ses fontaines sont admirables. Et sa campagne encore hantée par Paul Cézanne compose, au gré des heures et des variations des couleurs, les plus ravissants tableaux, à l’ombre de la Sainte-Victoire. Ses sources thermales en font aussi une ville d’eau et ses étudiants, une ville universitaire de renom.

 

Béatrice CHAKRA – Tous droits réservés-2012.

 

A moins de 30 km, Marseille. Au-delà des clichés et autres poncifs accablants, la cité phocéenne est aussi belle que rebelle. Ses atouts sont indéniables : pôles industriel, scientifique (Luminy, Saint-Jérôme), technologique (Château-Gombert), universitaire et culturel (musées, théâtres, tournages de films, MUCEM, etc), elle excelle dans la Mode et la création. Marseille, c’est plus belle la vie !

 

Et comment n’irait-on pas à Saint-Trop, hein ? Le seul nom de l’ancien petit port de pêche joue comme un déclic. Quel bonheur de musarder dans ses rues, jusqu’aux Lices, avant de s’attabler chez Sénéquier. Saint-Trop, c’est un monde branché et baroque, un univers de l’insolite, où l’étrange le dispute parfois au plus pur classicisme.

 

J’aime ces villes. Différentes les unes des autres, elles ont en commun d’être des chroniques impérissables de la vie sociale, artistique et mondaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *