Le magazine digital de Béatrice Chakra

D’un genre à l’autre, l’expo féminin pluriel d’Eléa Ropiot

D’un genre à l’autre, l’expo féminin pluriel d’Eléa Ropiot

Fév 14, 2020

Après avoir exercée à New-York puis Amsterdam, cette parisienne pose, le temps qui le lui faudra, ses valises et ses œuvres à Marseille. Diplômée d’Etudes d’Art au sein de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués Olivier de Serres, Eléa Ropiot débute la photographie à Paris dans les années 90.

Tout d’abord photographe « new faces » pour les prestigieuses agences de mannequins parisiennes telles que Elite, Karin Models, elle développe et enrichit sa technique auprès de nombreux photographes de mode, nature morte et publicité́, au studio Pin Up à Paris notamment.

Elle s’installe à New York en 1995 en tant que correspondante pour le magazine de rap français Radikal. Au cours des quelques années qu’elle passe dans la mégalopole elle photographie des artistes de renommée mondiale pour différents labels de musiques (EMI, Harboiled Ent …) Elle se lance ensuite dans le photojournalisme, et après avoir réalisé plusieurs reportages aux quatre coins du globe, de retour en France début des années 2000, elle rejoint la nouvelle équipe de photojournalistes de l’agence Corbis-Sygma en tant que correspondante région à Marseille. Elle intègre ensuite progressivement le monde du cinéma et de l’audiovisuel durant plusieurs années au cours desquelles elle exercera dans les domaines de la production et de la réalisation sur des tournages de longs métrages et publicités (Taxi 3, Fabio Montale, Uniqlo, Heudebert …). Mais sa passion pour la photographie la pousse à reprendre sa carrière, puisant son inspiration dans les contrastes de ses expériences passées entre New York et son émulation, Paris insouciante, et l’Inde envoutante.

Aujourd’hui son travail s’oriente vers la photographie d’art et l’exposition de ses images en galeries (Exposition Galerie de Nesle Paris 1994, Exposition Leliegracht 2018 – Galerie Rétine, Exposition Ce que les hommes pensent janvier 2020 – Maison Buon…).

Exposées dans les lieux idylliques de la Maison Montgrand, retrouvez sur la thématique de l’émotion et de la féminité plurielle, les œuvres de l’artiste qui sont  à découvrir jusqu’à ce 5 avril.

www.elearopiotphoto.wix.com/portfolio

http://www.hotel-maison-montgrand.com/

 

Crédits Photos : Béatrice CHAKRA.

couv ropiotelea ropiot maiosn montgrand 130220

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *