Le magazine digital de Béatrice Chakra

Facebook Vu sur La Le club de la presse Marseille Le club de la presse Marseille Strategie.fr presse-club.fr ToutMa les69emes Flair

Éveillez vos sens ! Lancement de Suleko, nouvelle marque de parfumerie

Éveillez vos sens  ! Lancement de Suleko, nouvelle marque de parfumerie

Août 24, 2013

Anastasia Sokolow est une jeune créatrice d’origine russe, passionnée par l’histoire de la Russie, et de ses parfums.
Elle lance aujourd’hui en France sa marque, « SULÉKÓ « , avec l’ambition de faire vivre une réelle expérience olfactive à ses clientes à travers quatre univers : SULÉKÓ HIVER, SULÉKÓ PRINTEMPS, SULÉKÓ ÉTÉ et SULÉKÓ AUTOMNE.

Dans un premier temps, se sont trois de ces univers qui sont mis à l’honneur avec *Albho-, parfum mixte à la pureté hivernale, Vy Roza , aux notes florales et printanières et Djélem, aux couleurs chatoyantes de l’été.
« J’entendis alors une voix : Ami, Souliko oui, c’est moi »
SULÉKÓ rappelle un poème géorgien, Souliko, dont l’origine se perd dans la nuit des temps… Devenu une chanson très populaire, il raconte l’errance d’un jeune homme à la recherche de son âme sœur, et qui la retrouve en sentant le parfum merveilleux d’une rose.
Toutes les civilisations ont fait usage du parfum, et nous vivons quotidiennement des expériences olfactives qui nous rappellent sa puissance. Konstantin Weriguine, parfumeur russe émigré en France au début du XXe siècle, travailla aux côtés des plus grands noms de la parfumerie française, et s’inspira pour ses créations de ses souvenirs olfactifs les plus forts, ceux de son enfance en Russie. C’est dans cette approche émotionnelle que s’inscrit Anastasia ; « Les parfums ne doivent pas se contenter de sentir bon. Ils envoient des messages à nos interlocuteurs, reflètent un état d’esprit, une humeur, une personnalité ; c’est dans ce sens que j’ai élaboré mes parfums » commente la jeune créatrice.
Une essence rare, dans un écrin d’exception
Anastasia Sokolow a choisi de travailler autant les flacons que ce qu’ils protègent, et les fragrances sont recueillies dans de véritables œuvres d’art, créées par des artistes contemporains. En tant qu’Œuvre d’Art, le parfum se doit d’avoir un bel écrin ; un écrin qui le mette en lumière et qui prolonge l’expérience olfactive, en expérience tactile et visuelle.

*Albho-
Parfum mixte de la collection, *Albho- est la matérialisation de la quête de paix intérieure. L’ornement,
réalisé par Joëlle Fèvre reprend la dualité du cygne, cet être mi-animal, mi-humain, un être avant tout
spirituel. Une silhouette humaine lisse et élancée, deux ailes puissantes, aux plumes d’un blanc
immaculé se rejoignent pour former un œuf, symbole de vie.
Par-delà les montagnes, la fraicheur de la menthe et de l’eucalyptus vous transportent dans une
atmosphère d’une pureté glaçante. Sillonnant l’immensité des forêts, la fraicheur piquante des pins, la
dureté sèche du cèdre, la pointe fumée du bois de gaïac vous ouvrent des horizons encore inexplorés.
Majestueux et puissant, vous sentez l’odeur lointaine des baumes, benjoin, baume de tolu labdanum,
ses résines à l’odeur suave et chaude présagent la présence d’une vie en construction.

Vy Roza –
La jeune fille devient une femme en rencontrant l’amour… ce passage à l’âge adulte est ici symbolisé par la
rose qui s’ouvre lentement à la chaleur du soleil.
Par une belle journée de printemps, vous marchez en robe légère à travers la nature en éveil, portée par
l’odeur de l’herbe tout juste verdie. La rosée à peine évaporée par les premiers rayons du soleil porte
l’odeur douce et fraiche du muguet et du lilas. Soudain, vous êtes envahie par l’odeur envoutante d’une
rose, voluptueuse, fruitée, lumineuse.
Le flacon est réalisé par Joëlle Fèvre : la silhouette d’une femme vêtue d’une robe de mousseline, élégante et
vaporeuse.

Djélem –
Djélem est une chanson tzigane, dont les paroles reflètent l’esprit fort et passionnel de ce peuple.
Cette fragrance reflète toute la chaleur et la lumière d’une journée d’été. Une odeur de foin sec s’élève des
champs à perte de vue. Le soleil chauffe, les châles multicolores s’agitent au son de la musique, les corps
ondulent, se rapprochent et s’éloignent, les colliers claquent au rythme de la musique, l’odeur sensuelle et
enveloppante de l’ambre fait écho aux notes épicées de l’œillet et à celles piquantes du clou de girofle.
L’ornement de Djèlem, réalisé par Alain Fichot, recrée le corps d’une danseuse tzigane, un châle dans les
mains, ses longues jupes tourbillonnant au rythme de la musique.
PRINTEMPS ÉTÉ HIVER

La créatrice : Anastasia Sokolow
Le monde des parfums si secret et mystérieux lui a été dévoilé chez Yves Saint Laurent Beauté à New York; ce fut le début d’une
grande passion. De retour à Paris, Anastasia a commencé par étudier les grands chefs d’œuvres de la Haute Parfumerie Française
conservés à l’Osmothèque. Puis, elle a suivi des formations pointues au sein de l’ISIPCA, l’école de formation des parfumeurs. Elle
s’est ainsi totalement plongée dans cet univers de magie et de savoir-faire d’excellence.
Aujourd’hui, membre de la Société Française des Parfumeurs, Anastasia a décidé de faire partager sa passion en faisant du choix
du parfum, une expérience qui éveille les sens, plus qu’un voyage, une rencontre, un coup de foudre, une sensation de se
redécouvrir.
D’origine russe, toute son enfance et son adolescence ont été enchantées par la Russie. Les parfums merveilleux des plats cuisinés
par ses grand-mères illuminaient les fêtes, les contes qu’elles lui lisaient la transportaient au cœur de ce pays où la nature toute
puissante guide les héros. La culture russe toute entière est empreinte de merveilleux.
Aujourd’hui ce sont ces souvenirs qui inspirent ses parfums. Des parfums créés en France (à Grasse), inspirés par la Russie.
Cécile Zarokian – L’artiste parfumeur
Le parfum est un Art et comme tout Art c’est avant tout une passion et l’apprentissage d’une vie. Cécile Zarokian fait ses études au
sein du prestigieux Institut Supérieur International des Parfums, Cosmétiques et Arômes alimentaires fondé par Jean Jacques
Guerlain en 1970. Puis elle commence un long apprentissage à Grasse, chez Robertet, réputé pour la qualité de ses matières
premières naturelles. Au sein de ce groupe, elle rejoint l’équipe du grand parfumeur Michel Almairac à Paris. Elle définit alors sa
palette de matières premières, celle qu’elle aime travailler parce qu’elle lui procure de vraies émotions et lui permet de développer
son propre style.
Depuis 2011, Cécile Zarokian a son propre laboratoire et compose des parfums pour des marques de Haute Parfumerie avec son
fournisseur de matières premières grassois. Elle aime travailler sur des projets originaux, en décalage avec l’esprit formaté de la
parfumerie actuelle.
Cécile travaille avec les plus belles matières premières naturelles et de synthèse.
Elle insiste également sur l’importance de la maturation de la composition finale et d’une longue macération dans l’alcool afin que
chaque composant libère toute la puissance de son parfum.
Les artistes


Joëlle Fèvre : la puissance évocatrice du biscuit de porcelaine
Joëlle travaille exclusivement la porcelaine depuis 20 ans. Elle aime la blancheur de cette argile qui lui permet de sculpter non
seulement la terre mais aussi la lumière. Elle cherche à la sublimer en jouant avec sa légèreté et sa translucidité.
Les sculptures de Joëlle Fèvre sont de vraies œuvres d’art ; en s’imprégnant de l’univers créé par SULÉKÓ, elle transcende l’objet
pour créer de l’émotion, pour lui apporter un supplément d’âme.
La Manufacture de Porcelaine de Limoges Merigous, assure la production des ornements de Joëlle Fèvre : *Albho- et Vy Roza .
Cette entreprise familiale, experte dans l’Art de la Porcelaine de Limoges, a obtenu le label Entreprises du Patrimoine Vivant ; elle
travaille ce que l’on appelle l’or blanc dans le respect de techniques et de traditions artisanales d’excellence propre à la porcelaine de
Limoges, pour une porcelaine d’une remarquable blancheur et translucidité.
Alain Fichot et la magie des émaux cristallins
Alain Fichot travaille la terre depuis plus de 30 ans. Il a commencé par travailler le grès, mais très rapidement toute son attention
s’est portée sur la porcelaine et plus précisément la recherche des glaçures. Les glaçures qu’il affectionne particulièrement sont des
émaux cristallisants qui ont connu un grand succès dans les années 1900, notamment à la manufacture de Sèvres. Tombée en
désuétude, cette technique renaît de ses cendres au sein de quelques ateliers contemporains.
Les formes d’Alain sont très épurées pour communiquer de la manière la plus essentielle l’univers de SULÉKÓ pour Djélem; elles
servent de support aux émaux cristallins qui vont les habiller de cristaux aux couleurs changeantes. Une fois cuite une première fois,
à basse température, la sculpture de porcelaine est trempée dans une glaçure avant d’être cuite à haute température.
La glaçure est composée de différents oxydes métalliques. La composition varie selon les couleurs souhaitées et les conditions de
cuisson. L’Art des émaux cristallins nécessite patience et grande attention. Chaque objet est unique, les émaux se forment de
manière quasi-magique, les couleurs se fondent les unes dans les autres chaque fois différemment.
Prix :
Prix « Eau de Parfum » ornementale: 240 euros TTC
Prix Recharge: 85 euros TTC
Pour plus d’informations, n’hésitez pas à visiter le site de la marque : http://www.suleko.com

 

 

Source SULEKO- juin 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *