Le magazine digital de Béatrice Chakra

Facebook Vu sur La Le club de la presse Marseille Le club de la presse Marseille Strategie.fr presse-club.fr ToutMa les69emes Flair

Fort Royal où la transmission et la promotion du savoir-faire français

Fort Royal où la transmission et la promotion du savoir-faire français

Mai 8, 2013

FORT ROYAL : LE PROJET

 

La Vision

 

Le savoir-faire de l’artisanat d’art français au service d’une tradition, d’un art de vivre et d’un patrimoine que nous envie le monde entier, est un élément constitutif de notre richesse nationale.

Dans un contexte économique où la course systématique à des productions à moindres coûts a fait exploser délocalisations et contrefaçons, ce savoir-faire, cette excellence française, sont violemment menacés.

Nombre d’entreprises de ce secteur se retrouvent ainsi en difficulté, faute de moyens pour accéder aux marchés qui peuvent les faire perdurer, faute d’opportunités pour transmettre leurs savoir-faire,  faute de repreneurs qualifiés et attentifs.

C’est ainsi que disparaissent certains des fleurons de notre artisanat d’art.

Le projet de Fort Royal est de les préserver, de les faire vivre et de les développer en optimisant leur gestion, en les ouvrant à de nouveaux débouchés et en formant de nouveaux ouvriers et compagnons.

Afin de pouvoir continuer à proposer l’original et sa qualité plutôt que la copie, afin de préserver cette émotion intemporelle qui se nomme tradition.

 

La démarche

 

Fort Royal est un catalyseur de talents dans le domaine de l’artisanat d’excellence et de luxe.

Sa vocation est de regrouper sous une bannière commune des artisans d’art reconnus par leurs pairs comme étant les meilleurs de leurs disciplines, pour offrir un accès unique à tous les passionnés et connaisseurs -particuliers, architectes, décorateurs ou institutionnels -désireux d’acquérir des produits et des œuvres d’exception.

Exigence, rigueur, authenticité, exactitude, précision, alliées à une parfaite exécution constituent les incontournables qualités que partage l’ensemble des acteurs de Fort Royal, pour mettre en œuvre les matériaux les plus nobles au travers des procédés les plus durables.

Autant de joyaux du patrimoine vivant français à préserver, à accompagner dans la modernité, à faire rayonner dans le monde entier, en mutualisant leurs moyens commerciaux et administratifs afin de mieux valoriser leurs savoir-faire.

 

Ensemble, il est possible de maintenir cette excellence en France, tout en s’élançant à la conquête d’horizons internationaux nouveaux.

 

ATELIER SIMON MARQ

 

 

La lignée de maîtres-verriers Simon débute avec Pierre Simon qui signe, en 1640, un chef-d’œuvre de corporation en vitrail qui fait aujourd’hui partie du patrimoine culturel de l’ATELIER SIMON MARQ. Depuis le XVIIe siècle, de père en fils,chaque génération a su transmettre son savoir-faire à la suivante et ce, jusqu’à nos jours. Cette ancienneté confère à l’Atelier Simon Marq la place de septième entreprise familiale la plus ancienne de France. Benoît Marq, petit-fils de Jacques Simon et fils de Brigitte Simon et Charles Marq, en représente aujourd’hui la douzième génération.

Au début du siècle dernier, Jacques Simon perpétue la tradition familiale héritée de son père, Paul Simon, et construit en 1926, l’atelier sur son emplacement actuel. En 1917, il sauve les vitraux de la Cathédrale de Reims, en les déposant en urgence sous les bombardements, et il œuvrera sa vie durant à la restauration et à la recréation du patrimoine religieux des vitraux de Champagne-Ardenne, dévastés par la guerre de 1914-1918, en parallèle avec son œuvre de création de vitraux pour les édifices civils et particuliers. Ses créations ont enrichi le Patrimoine du vitrail « Art Déco ».

Dès 1957, l’’Atelier Simon Marq prend un nouvel essor avec Brigitte Simon, fille de Jacques Simon, et Charles Marq son époux qui, les premiers, font entrer dans le patrimoine religieux historique les vitraux de grands peintres contemporains  Jacques Villon, Roger Bissière, Marc Chagall, Georges Braque, Serge Poliakoff, Juan Miro, Raoul Ubac, Maria-Héléna Vieira da Silva, Mordecaï Ardon, en collaboration pour ces derniers avec Benoît Marq, leur fils, entré en 1973 à l’atelier dont il prend la direction en 1981, rejoint par son épouse Stéphanie Marq en 1986.

L’Atelier Simon Marq a reçu en 2006 le label « Entreprise du Patrimoine Vivant », et vient d’intégrer le groupement d’excellence des « Grands Ateliers de France ».

 

CRAMAN LAGARDE

 

 

CRAMAN LAGARDE, fidèle aux œuvres des grands ébénistes français, pérennise un savoir-faire ancestral en reproduisant et créant de superbes meubles de style, travaillés selon les techniques artisanales utilisées aux XVIIIème, XIXème siècles et jusqu’à la période « Art déco ». L’entreprise CRAMAN LAGARDE a été fondée en 1947 par Henri Craman et Jean Lagarde, à l’issue de leur apprentissage commun. La société est aujourd’hui dirigée par Jean-Paul Craman et son épouse, Jœlle, qui représentent la 5ème génération d’ébénistes de la famille Craman.

 

CRAMAN LAGARDE est aujourd’hui reconnue comme une des meilleures entreprises françaises d’ébénisterie et de marqueterie d’art, pour l’exigence et la qualité de sa fabrication. Entreprise familiale, Craman Lagarde a su s’attacher la fidélité d’une équipe de compagnons les plus qualifiés du secteur, dont une partie a fait son apprentissage au sein de l’entreprise.

 

CRAMAN LAGARDE s’est vu attribuer en mai 2011 le label Entreprise du Patrimoine Vivant.

 

ATELIER SIMON MARQ

 

La lignée de maîtres-verriers Simon débute avec Pierre Simon qui signe, en 1640, un chef-d’œuvre de corporation en vitrail qui fait aujourd’hui partie du patrimoine culturel de l’ATELIER SIMON MARQ. Depuis le XVIIe siècle, de père en fils,chaque génération a su transmettre son savoir-faire à la suivante et ce, jusqu’à nos jours. Cette ancienneté confère à l’Atelier Simon Marq la place de septième entreprise familiale la plus ancienne de France. Benoît Marq, petit-fils de Jacques Simon et fils de Brigitte Simon et Charles Marq, en représente aujourd’hui la douzième génération.

Au début du siècle dernier, Jacques Simon perpétue la tradition familiale héritée de son père, Paul Simon, et construit en 1926, l’atelier sur son emplacement actuel. En 1917, il sauve les vitraux de la Cathédrale de Reims, en les déposant en urgence sous les bombardements, et il œuvrera sa vie durant à la restauration et à la recréation du patrimoine religieux des vitraux de Champagne-Ardenne, dévastés par la guerre de 1914-1918, en parallèle avec son œuvre de création de vitraux pour les édifices civils et particuliers. Ses créations ont enrichi le Patrimoine du vitrail « Art Déco ».

Dès 1957, l’’Atelier Simon Marq prend un nouvel essor avec Brigitte Simon, fille de Jacques Simon, et Charles Marq son époux qui, les premiers, font entrer dans le patrimoine religieux historique les vitraux de grands peintres contemporains  Jacques Villon, Roger Bissière, Marc Chagall, Georges Braque, Serge Poliakoff, Juan Miro, Raoul Ubac, Maria-Héléna Vieira da Silva, Mordecaï Ardon, en collaboration pour ces derniers avec Benoît Marq, leur fils, entré en 1973 à l’atelier dont il prend la direction en 1981, rejoint par son épouse Stéphanie Marq en 1986.

L’Atelier Simon Marq a reçu en 2006 le label « Entreprise du Patrimoine Vivant », et vient d’intégrer le groupement d’excellence des « Grands Ateliers de France ».

 

DARNE

 

Héritier de la plus haute tradition armurière, Hervé Bruchet assure aujourd’hui sous ses formes les plus modernes, la continuité de la célèbre maison DARNE, fondée en 1881 par Régis Darne.

Apprécié de ses utilisateurs pour l’élégance de ses lignes, son parfait équilibre, la fiabilité de son mécanisme, son rendement balistique et le raffinement de ses finitions, le fusil Darne est une arme de chasse de grande classe. Les fusils Darne sont entièrement réalisés  sur-mesure, et le travail effectué dans la plus pure tradition artisanale : forger, assembler les canons, usiner la garnie, puis sculpter la crosse dans les plus beaux bois. Les finitions, gravures, forme et bois de la crosse, sont également personnalisées selon les souhaits de chacun des clients.

La maison Darne est détentrice d’un savoir-faire dont seuls quelques artisans armuriers au monde peuvent encore se prévaloir aujourd’hui.

 

JARDINS DU ROI SOLEIL

 

JARDINS DU ROI SOLEIL, société fondée par Jean-François Jiquel, Jean d’Amonville et Francis Vernhol, conçoit et fabrique les caisses à orangers « Château de Versailles », adaptations brevetées des bacs jardiniers créés par Le Nôtre pour la culture des orangers au Château de Versailles sous le règne de Louis XIV.

Ces caisses en fonte et chêne massif, d’une solidité exceptionnelle, ornent aujourd’hui propriétés, châteaux, demeures de prestiges et grands hôtels du monde entier. Elles mettent en valeur aussi bien un parc, qu’un jardin, un salon, une terrasse, ou un site urbain.

Les caisses de JARDINS DU ROI SOLEIL sont entièrement fabriquées en France et destinées à recevoir toutes les familles végétales. JARDINS DU ROI SOLEIL proposent aussi des accessoires de jardin : vases en fonte issus des modèles des Jardins de Versailles, bancs, treillages en bois et petits objets en fonte.

JARDINS DU ROI SOLEIL est fournisseurs attitrés de l’Etablissement Public du Domaine National de Versailles et des Trianons.

 

 

Extrait du Communiqué de Presse de « Fort Royal » – 18/03/2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *