Le magazine digital de Béatrice Chakra

« L’art mange l’art » au Musée Regards de Provence !

« L’art mange l’art » au Musée Regards de Provence !

Mar 14, 2019

L’exposition « L’Art mange l’Art » est consacrée aux délices gastronomiques d’artistes contemporains – photographes, peintres, dessinateurs, sculpteurs, vidéaste – qui invitent à redécouvrir, à travers leur regard intime, leur prisme, leur vision, les plaisirs simples des aliments, de leur authenticité, de la cuisine, de la table, de la cérémonie du repas, de la créativité des arts de la table. Le visiteur est convié à découvrir l’art culinaire réinterprété par des artistes contemporains qui explorent et revisitent les rapports entre créations culinaires et artistiques.

La nature morte va traverser le XXème siècle sous des formes diverses que la photographie, la vidéo, les installations, les performances feront découvrir sous de nouveaux aspects, interrogeant au plus près ou de façon plus générique l’objet/sujet en tant que présence récurrente dans l’histoire de l’art. Cette exposition donne à réfléchir sur la société de consommation, l’industrie alimentaire – l’art de séduire par des mises en scène originales et des emballages créatifs – mais aussi ses abus, ses dérives, ses gaspillages. Chaque approche artistique, souvent hors des sentiers battus et teintée parfois de dérision et de provocation, interprète l’aliment, la nature, le terroir, la récolte, la transformation fascinante de la matière première en repas, la convivialité, l’échange, le partage, la mise en scène d’un repas.

Certaines œuvres appétissantes, dans le courant du Eat Art, réveillent nos sens, mettent en appétit pour satisfaire l’œil et la gourmandise du visiteur. Les œuvres de Daniel Spoerri composées d’aliments, de restes de repas, de déchets et vaisselle collés, « piégés » et présentés au mur comme des fresques, elles mettent en scène nos habitudes alimentaires et des objets du quotidien. En écho de natures mortes hollandaises de Vanités, les déchets dans les œuvres de Spoerri ou d’Arman meurent et pourrissent, rappellent en nous le processus de vieillissement de notre propre corps qui nous entrainera dans la mort. Elles mettent à l’œuvre dans notre esprit cet exercice méditatif. Quoi de plus éphémère en effet que les plaisirs de la table ? De son côté, les arts de la table composant la mise en scène artistique d’un repas – sculptures d’assiettes, de plats, de coupes, de vases – sont aussi mis à l’honneur, constituant de véritables œuvres d’art ornées de motifs parfois poétiques ou luxuriants évoquant l’hymne à la mer, la nature, l’amour.

« L’art mange l’art’ – Expo du Du 21 mars au 13 octobre 2019 – Musée regards de Provence – Avenue Vaudoyer – 13002 Marseille.

Crédits Photos :  Photo 1 : Ben, L’art mange l’art / Photo 2 : Cécile Hesse & Gaël Romier, L’éplucheuse de la série pour le meilleur et pour le pire, 2008, photographie 100 x 140 cm, collection FRAC Occitanie Montpellier, ©Adagp, Paris 2019. / Photo 3 : Pierre et Gilles, La bière paillette (Florian Balicco), 2014, photographie 115 cm diamètre, Courtesy Pierre et Gilles, Courtesy Galerie Templon, Paris-Bruxelles, ©Adagp, Paris 2019. Photo de couverture : Daniel Spoerri, ST, 1972, Tableau piège, Affiche 79.3 x 73, Collection MAC, Musée d’art contemporain, Marseille, ©Adagp, Paris 2019.

L'art mange l'art

 

HESSE-ROMIER, L'Eplucheuse, 2008 bd Pierre et Gilles La biere Paillette bd

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *