Le magazine digital de Béatrice Chakra

Facebook Vu sur La Le club de la presse Marseille Le club de la presse Marseille Strategie.fr presse-club.fr ToutMa les69emes Flair

Le Beaujolais d’Auteuil

Le Beaujolais d’Auteuil

Mai 25, 2013

Une adresse chaleureuse

 

Niché au milieu des piliers de la Porte d’Auteuil, il est un bastion de la cuisine traditionnelle française  qui cultive sa différence, tel un célèbre village gaulois, face aux  Romains.

Pourtant dans ce bistrot, pas de potion magique, mais trois maîtres mots qui guident les propriétaires  Christelle et Thomas: qualité, simplicité, authenticité.

Un leitmotiv qui leur a permis depuis cinq ans de rencontrer un vrai succès à La Maison*, leur autre affaire parisienne.

Pour y parvenir, ils ont mis les petits plats dans les grands. A commencer par un décor remis au goût du jour par l’architecte Gilles Guillot dans le plus pur style bistrot années 30 dont il est le maître incontesté. Bar en étain de chez Nectoux, boiseries réalisées par un maître ébéniste,  patines et vieux miroirs sont le pendant du mobilier Gatti pour la très accueillante terrasse. Le tout composant une ambiance intime et chaleureuse.

 

Une cuisine authentique et raffinée

 

Du côté du service, le Beaujolais d’Auteuil propose une prestation de qualité équivalente à celle qui fait la réputation de La Maison, avec une équipe et un accueil comme on en trouve que trop rarement à Paris.

Le chef, Yvan Sternat, propose une cuisine française de qualité, authentique et raffinée.
Tous les produits sont frais et tous les plats maison, de l’entrée au dessert. Le Beaujolais d’Auteuil affiche également sa différence en ne travaillant qu’avec des fournisseurs de qualité à taille humaine. La viande vient de la boucherie Pétard, le meilleur boucher du quartier ;  les fromages de chez Michel Fouchereau, meilleur ouvrier de France,  et tout est à l’avenant. Qu’il s’agisse de classiques indémodables comme la blanquette de veau à la crème et aux petits légumes, ou la fondante côte de bœuf pour 2 (1,2 kg minimum) servie avec haricots verts et pommes grenaille, sans oublier les carpaccios de poissons comme celui de haddock, servi tiède avec une vinaigrette de Meaux.

Les desserts répondent aux mêmes critères de simplicité et d’authenticité : mousse au chocolat, riz au lait, tatin ou brioche façon pain perdu avec son caramel au beurre salé, font saliver les habitués.

 

« Ce qui nous guide, confient Christelle et Thomas, c’est le côté  « Madeleine de Proust » avec des saveurs d’antan, des recettes et des goûts qui nous rappellent notre enfance. Sans prétention, en travaillant avec amour et authenticité des produits de qualité ».

 

Et le vin? Car on ne s’appelle pas le Beaujolais d’Auteuil pour rien.  « Notre parti pris en ce domaine est clair, nous voulons faire découvrir quelques perles comme une Cuvée Domaine de Laurent Combier en Croze Hermitage ou le Saint Amour de Jean-François Trichard, précisent-ils. Et nous avons aussi à cœur de rétablir la vérité sur les Beaujolais en général dont les crus classés sont exceptionnels ».

 

Christelle et Thomas se sont lancés un défi, faire à nouveau du Beaujolais d’Auteuil la « cantine » du 16 éme arrondissement comme il y a une dizaine d’années. Et visiblement, ils ne manquent pas d’arguments pour réussir leur pari.

 www.lebeaujolaisdauteuil.com

  ? 99 boulevard  de Montmorency, Porte d’Auteuil, 75016 Paris – 01 47 43 03 56

Quand ? Tous les jours de 7h30 à 1h30

Quoi ? Cuisine française traditionnelle

Comment ? Des produits de qualité travaillés avec respect et authenticité et obtenus auprès de fournisseurs locaux sélectionnés

Combien ? Entrée/Plat/Dessert, sans vin : 30 €

 

*La Maison – 28, Place St Ferdinand 75017 Paris – 01 45 74 11 24

 

Extrait du Communiqué de Presse de « Un Beaujolais d’Auteuil » – 22/04/2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *