Le magazine digital de Béatrice Chakra

Facebook Vu sur La Le club de la presse Marseille Le club de la presse Marseille Strategie.fr presse-club.fr ToutMa les69emes Flair

Les dinosaures envahissent les nouvelles vitrines des Maisons Louis Vuitton

Les dinosaures envahissent les nouvelles vitrines des Maisons Louis Vuitton

Juil 4, 2013

La nouvelle scénographie des vitrines de Louis Vuitton a été imaginée après une visite au Muséum
d’histoire naturelle du Jardin des Plantes à Paris, où des foules de spectateurs ébahis, adultes et enfants
confondus, viennent admirer les fossiles des espèces animales les plus colossales et les plus fascinantes
que la terre ait portées.
Louis Vuitton ressuscite ces gigantesques squelettes dans une mise en scène « vertébrée» à la fois
onirique et surréaliste : laqués d’une lumineuse teinte or pâle, les os des reptiles disparus s’invitent dans
les vitrines des Maisons Louis Vuitton.
Les puissants dinosaures ont effectué un fabuleux voyage dans le temps, traversant des millions
d’années pour animer les vitrines des magasins. Audacieusement juchés sur leur vitrine de musée – un
modèle spécialement réalisé dans le même chêne foncé que les parquets signature des magasins Louis
Vuitton et garni de velours bleu canard – les colosses préhistoriques débordent du cadre de leur
espace pour mieux se livrer à d’espiègles échanges avec les mannequins. Ces légendaires merveilles
de l’ère mésozoïque sont ici réinterprétées avec humour et originalité : elles sont tour à tour en grande
conversation avec les mannequins lors d’une promenade d’après-midi, portant le sac de ces dames le
long des boulevards, ou encore prenant les mannequins sur leur dos pour les emmener dans un
voyage impossible, le plus merveilleux qui soit, le retour aux origines de la vie sur terre.
les vitrines mettent notamment en scène le dimétrodon, le plus vieux dinosaure de notre sélection,
datant de 290 millions d’années, connu pour sa lenteur et son voile dorsal soutenu par des épines ; le
placide stégosaure et sa colonne vertébrale ponctuée de plaques osseuses évoquant une immense
mâchoire plantée de dents déchaussées ; le géant brachiosaure se plaisant à barboter dans les
étendues d’eau ; le redoutable vélociraptor, rapide comme l’éclair ; le spinosaure, prédateur sans
égal, le plus grand des carnivores, dépassant en taille le tyrannosaure ; et enfin le tricératops à trois
cornes, le plus jeune d’entre eux âgé de seulement 65 millions d’années. Les squelettes dorés de ces
animaux forment une architecture très élaborée, présentant des produits Louis Vuitton.
Les vitrines dévoilent les sacs Icônes de la collection Automne/Hiver (les modèles Speedy, Sofia
Coppola, Alma et Noé déclinés en différentes tailles et coloris), ainsi que la pré-collection Automne
2013 portée par les mannequins. La signalétique du Muséum est également détournée : les plaques
descriptives identifiant habituellement les espèces animales sont ici utilisées pour désigner le type et la
spécificité de chaque sac.
Retrouvez dès maintenant ces vitrines préhistoriques dans la Maison Louis Vuitton  des Champs Elysées.

 

 

Extrait du Communiqué de Presse de Louis Vuitton – 18/06/2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *