Le magazine digital de Béatrice Chakra

Facebook Vu sur La Le club de la presse Marseille Le club de la presse Marseille Strategie.fr presse-club.fr ToutMa les69emes Flair

Intronisation du roi Willem-Alexander

Intronisation du roi Willem-Alexander

Avr 26, 2013

Le 30 avril, pour la première fois depuis 122 ans, les Hollandais clameront « Vive le Roi ». Les invités venus du monde entier pour y assister répondront par un vigoureux « Hoera, hoera, hoera » pas toujours facile à prononcer ! Alors, pour ne pas commettre d’erreur de prononciation sur ce mot d’une « royale importance », la filière hollandaise des fleurs crée un spectaculaire cours de langue pour lequel pas moins de 270 000 fleurs ont été nécessaires.

Du sur-mesure pour les Français qui participeront à cette journée mémorable par le biais de leur écran de télévision.

 

La Hollande est en pleins préparatifs de l’intronisation de Willem-Alexander. Et parce que la décoration florale y joue un rôle central tout au long de la journée, la filière fleurs travaille jour et nuit pour qu’il ne manque pas un pétale durant les festivités officielles. Cela n’a pas empêché ces acteurs de s’amuser en réinventant le langage des fleurs pour un cours de langue très particulier destiné à tous les Français : A voir ici !

 

Un « Hoera » de tradition

Après avoir vu trois reines successives sur le trône -Wilhelmina, Juliana, Beatrix-, c’est un roi qui va à nouveau régner sur les Pays-Bas. C’est donc un « Vive le Roi » qui sera déclamé pour la première fois depuis 122 ans pendant la cérémonie officielle du 30 avril. La tradition veut que tous les invités présents à la New Church, à Amsterdam, répondent sans retenu « Hoera, hoera, hoera ». Et bien que la différence avec la prononciation française Hourra soit subtile, un cours de langue s’impose.

 

Un mot, quatre versions

Pas moins de 270 000 fleurs et de très nombreux employés du Marché aux Fleurs d’Aalsmeer ont été nécessaires pour concevoir et mettre au point plusieurs chorégraphies.

Ce cours de langue qui s’apparente à un ballet « parle » quatre langues : Français, Allemand, Espagnol et Anglais. Pour une simple et unique raison : afin que tous les invités et téléspectateurs du monde entier clament d’une seule voix et en Hollandais « Hoera, hoera, hoera ! »

 

Extrait du Communiqué de Presse de « Le Roi Willem Alexander » – 26/04/2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *