Le magazine digital de Béatrice Chakra

Sempé croque la Grosse Pomme pour The New Yorker !

Sempé croque la Grosse Pomme pour The New Yorker !

Oct 12, 2019

Pour sa prochaine exposition, la Ville de Rueil-Malmaison a choisi de faire découvrir l’itinéraire virtuose d’un artiste dont chaque œuvre livre une part de sa personnalité : Jean-Jacques Sempé. La 113e couverture de la mythique revue The New Yorker réalisée par le dessinateur est parue le 23 septembre, le dessin original sera visible dans la rétrospective consacrée à l’artiste à partir du 8 novembre.

Avec une salle dédiée à la naissance du Petit Nicolas avec René Goscinny et un espace plus directement consacré à Paris, cette importante rétrospective dont une partie a été accueillie au musée Mer Marine de Bordeaux l’été dernier, présente plus de 200 dessins originaux, dont une grande majorité d’inédits.

Beaucoup connaissent le travail de Jean-Jacques Sempé grâce à ses albums ou ses publications régulières dans différents journaux français ou étrangers. Peu savent que des centaines de dessins inédits demeurent dans les cartons de son atelier qui permettent de reconstituer l’étonnant parcours d’un travailleur opiniâtre. Des griffonnages sur les papiers à en-tête de son employeur, courtier en vins à Bordeaux en 1950 aux premières ébauches signées Dro publiées dès 1950 dans Sud-Ouest, des premiers dessins signés Sempé dans Sud-Ouest dimanche à la naissance du Petit Nicolas dans Moustique, journal belge, de la chronique hebdomadaire dans L’Express ou Paris Match aux dessins récents encore inédits, cette exposition permettra de suivre le cheminement d’un talent qui se révèle et s’affirme au fil des ans.

Peu à peu, le trait sec et rugueux gagne en précision, en fluidité. Les gags habiles des débuts laissent place à un souci constant des détails et des décors. Observateur déconcerté et amusé du monde qui l’entoure, le dessinateur en vient à ausculter, mine de rien, l’âme humaine en se jouant de la disproportion des situations, des rôles, des pensées ou des propos de ses personnages. Au désir de faire rire de ses débuts, Sempé préfère peu à peu faire sourire. En maniant la litote, la prétérition et l’allusif, avec pour seul souci « de trouver la note juste », il use d’une légèreté acérée qui éblouit.

Sempé en liberté, itinéraire d’un dessinateur d’humour – Atelier Grognard, Rueil Malmaison. Du 8 novembre 2019 au 31 mars 2020

 

Crédit Photo : Ville de Rueil-Malmaison.

 

SEMPE-EXPOSITION2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *