Le magazine digital de Béatrice Chakra

SexTechLab, la sexy start-up de Maeva Botrel

SexTechLab, la sexy start-up de Maeva Botrel

Mar 30, 2018

Association a but non lucratif, SexTechLab est une plateforme de rencontre entre ceux qui ont des idées et qui veulent les réaliser et ceux qui le permettent. Start-up du sexe en France, SexTechLab est un challenge entrepreneurial mené à bien par sa créatrice, Maeva Botrel. Entretien.

DailyBlog : Le sexe est-il le cœur des nouvelles technologies ?

Maeva Botrel : Non et c’est bien une problématique que j’aborde avec SexTechLab aujourd’hui car dans ce secteur en pleine mutation, ce sujet n’est pas abordé. Il est encore tabou, interdit. Alors que l’on peut y répondre par des innovations technologiques à venir comme l’éducation sexuelle, la prévention, l’handicap, la sexualité, la ménopause, etc…

SextechLab, c’est l’innovation dans l’univers de la sexualité. Un univers touchant, tant à la fois, le domaine de la rencontre, des relations amoureuses, de la santé. Pourquoi l’avoir crée ? Comment cette idée vous est venue ?

J’ai toujours discuté, de façon épanouie, avec ma famille, sur le sujet. Avec mes associés, j’avais envie de créer une start-up d’innovation autour de la sexualité.  Et celle-ci à pris forme depuis mai 2017 sous forme d’Association à but non lucratif. J’en suis donc l’une des co-fondatrice. Plusieurs pôles sont en cours de développement : Communication, événementiel, innovation, recherche& développement, études des technologies actuelles adaptés à la sexualité, formations et suivi, financement et lobbying.

SextechLab se veut aux confluences de la sociolologie des rapports amoureux de la biologie et de la technologie. SexTechLab ou le futur de l’amour. Mais jusqu’où la technologie modifiera nos rapports amoureux en 2050 ?

C’est aussi une question d’éthique. Beaucoup de choses se mettent en place. Les technologies doivent (se) faire poser la questions, notamment « Est-ce que l’on veut ce type d’innovation dans la sexualité? » . On fait du sexe aujourd’hui. L’amour se perd …

Les sexdolls peuvent-elles remplacer les humains ?

Les mentalités sont-elles prêtes à accepter ce genre de choses ? Si ça peut éviter la tromperie, oui…

Propos recueillis par Béatrice CHAKRA

https://fr-fr.facebook.com/sextechlab/

 

Crédit Photo : SexTechlab 2018.

 

stl

stl maeva

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *