Le magazine digital de Béatrice Chakra

Facebook Vu sur La Le club de la presse Marseille Le club de la presse Marseille Strategie.fr presse-club.fr ToutMa les69emes Flair

Studio Ecole de France, l’Ecole des futures stars de la radio

Studio Ecole de France, l’Ecole des futures stars de la radio

Déc 27, 2017

Ouvert en 2014 à Issy-les-Moulineaux,  Studio Ecole de France forme les futurs techniciens, journalistes et animateurs radio et télévision. Regard sur un établissement d’où sont issus quelques talents du PAF.

 

Il y a d’abord la ville. Et chacun le reconnait : Issy-les-Moulineaux a beaucoup changé. L’ancienne cité de l’aviation, de la blanchisserie, de l’armurerie et de l’imprimerie a opéré une spectaculaire mutation. Depuis 1980, sous l’impulsion de son maire, l’inamovible André Santini, ancien ministre des gouvernements Chirac et Fillon, Issy a transformé les nombreuses fiches industrielles en autant de pôles d’attractivité. Avec ses 68 000 habitants, elle est, de l’avis unanime, la ville la plus dynamique d’Ile-de-France. Les mots-clés de sa valorisation urbaine: modernité, esthétique et respect de l’environnement. Et si elle a maintenant la réputation justifiée d’être le « Medialand », c’est parce qu’André Santini, excellent communiquant lui-même, a su accueillir les entreprises de presse, d’édition et d’audiovisuelle. Sans oublier les nombreux étudiants des filières droit, médias et ingénierie.

Sur un terreau aussi fertile, Studio Ecole de France (STUDEC) a trouvé son point d’ancrage. Etablissement privé, il a ouvert ses portes il y a une trentaine d’années déjà entre Paris et Boulogne-Billancourt puis a déménagé en septembre 2014, dans le parc Technopolis, un des lieux-symboles du renouveau isséen.  Il se déploie au premier étage d’un bâtiment moderne, au 145 Rue Jean-Jacques Rousseau.

 

                                               Un large éventail de métiers

 

Le directeur  Sylviano Marchione et Jacky Gallois, le directeur des études, ont élaboré un large éventail des métiers de la radio et de la télévision : techniciens, réalisateurs, journalistes et animateurs radio. On y ouvre des voies appropriées aux aptitudes – différentes – des élèves. Les études sont échelonnées sur deux années, une troisième année est consacrée à une spécialisation télé. Ces sont les « travaux et les jours » conçus pour montrer les fonctions qui les caractérisent, les pratiques qui s’y attachent, et les gestes qui s’y adaptent.

Placés dans les conditions réelles de l’exercice du métier, les  élèves disposent de locaux fonctionnels : plateau télé, salle de montage, salle de conférence et des studios équipés à l’instar des radios nationales. Des studios portant les noms de Drucker, Guillon, Labro et autres Cauet, mais aussi un studio Patrick Roger, un ancien d’Europe 1, aujourd’hui à Sud Radio, et des studios de production, de maquettes, de télévision, de cours et d’informatique.

En première année, les études alternent entre un stage dans une radio et un programme pédagogique à l’école. Celui-ci s’article autour de l’animation (langage radio, travail en studio, expression théâtrale, etc.), le journalisme (voix, technique d’écriture, interview, hiérarchie de l’info, etc.), la technique de réalisation (travaux pratiques, différentes réalisations),et  l’initiation à l’outil TV arrive en troisième année.

En deuxième année, les élèves affinent ce qu’ils ont appris précédemment. Un programme à trois volets : l’animation d’abord avec le reportage, l’improvisation, l’entretien et le débat; le journalisme ou comment mener les débats, réaliser un reportage, faire des titres, concevoir un journal, présenter une revue de presse à coloration économique, culturelle et sportive, puis l’initiation au montage, à la présentation face à la caméra; enfin la technique de réalisation (prise de son et mixage, prise de son extérieure, sources acoustiques, etc.).

On notera que sur les deux années, les stages se font dans les radios partenaires du Studio Ecole de France, ainsi que les sociétés de production, télés et chaînes câblées. Non seulement ces stages sont formateurs mais ils ouvrent sur des embauches dès l’obtention du diplôme. Un diplôme reconnu par l’Etat.

Ainsi, en trois ans seulement, STUDEC, par la qualité de son enseignement (l’adaptation de la formation aux emplois) est devenu une véritable pépinière des futures « stars » de la radio et de la télévision. En sont issus Fanny Agostini, Camille Combal, Julien Febreau, Florian Genton ou encore Michaël Youn, liste non exhaustive. D’autres suivront, à n’en pas douter. La relève est assurée.

Studio Ecole de France – Parc Technopolis – 145 Rue Jean-Jacques Rousseau – 92130 Issy-les-Moulineaux – 01.46.20.31.31.

http://www.studioecoledefrance.com/

 

Crédits Photos : Studio Ecole de France.studecstudec1studec2studec3

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *