Le magazine digital de Béatrice Chakra

Facebook Vu sur La Le club de la presse Marseille Le club de la presse Marseille Strategie.fr presse-club.fr ToutMa les69emes Flair

Un automne japonais à Marseille

Un automne japonais à Marseille

Nov 1, 2013

Fascinant Japon ! S’il est un pays d’Asie qui attire et séduit, c’est bien celui-là. Mélange subtile de tradition et de modernité, l’Empire du Soleil levant nous aide à retrouver l’émotion qui libère.  Son originalité culturelle donne l’impression de sortir l’art des musées pour nous l’offrir au grand air. Aussi, était-ce un plaisir de participer à la Fête de l’Automne, Akimatusuri dans la langue nippone. Une fois encore les Marseillais ne s’y sont pas trompés. L’année dernière, ils étaient plus de 3 000 à visiter le jardin japonais du parc Borély. Pour cette édition, événement culturel organisé par le Consulat général du Japon les 12 et 13 octobre, dans le cadre de Marseille capitale de la culture, ils étaient deux fois plus nombreux. Gros succès !

La Fête de l’automne a démontré l’impeccable ordonnément  des jardins zen, du tir à l’arc, de la pratique des arts martiaux, et de la fameuse cérémonie du thé. Erigée en véritable culte, la cérémonie du thé, codifiée au XVIe siècle, a attiré beaucoup de monde. Pas seulement pour goûter un breuvage mais pour s’imprégner aussi de l’âme du Japon. Par sa simplicité qui n’exclut pas la rigueur, cette cérémonie est en effet pleine de significations. Tous ses accessoires, de la poudre du thé vert aux instruments indispensables à sa confection et à sa consommation participent d’une philosophie. Celle-ci nous réconcilie avec la nature naturelle, celle-là même qui en Occident est refoulée, artificialisée, socialement mécanisée.

Quelques jours plus tard, au CMCI où avait lieu le Salon « Saveurs du Monde » réunissant plusieurs pays  sous l’égide de l’Union des Chambres de commerce, le Japon montrait une autre de ses facettes en proposant une dégustation de sept Sakés différents. Un temps de pause à la fois agréable et instructif. Les Sakés japonais, alcool à base de riz, de levure et d’eau,  sont regroupés en deux catégories : le Saké de table (70% de la production) et le Saké d’appellation particulière, équivalent de l’AOC dans le domaine de nos vins. Inutile de dire que ces délicieuses séances gustatives, sous l’œil attentif de M. Masaaki Sato, consul général et Masaki Morimoto son adjoint, ont mis les papilles en joie !

http://www.marseille.fr.emb-japan.go.jp/

Béatrice CHAKRA – Tous droits réservés – 23 octobre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *